Principales activités en 2004


Photos de l'activité du nouveau cône créé dans le lac Voui


13/12 (Ambae, Vanuatu): une éruption de faible amplitude se poursuit à partir d'évents actifs situés dans l'un des lacs de cratère sommitaux de l'île d'Ambae (Aoba), plus précisément au niveau du lac Vui (lac acide). L'injection de magma dans le lac de cratère provoque des petites explosions liées à une brusque vaporisation en produisant un panache de gaz et de vapeur. L'éruption a édifié un cône autour des bouches actives, les entourant sur 3 côtés pour former une île d'un diamètre de 200 mètres et d'une hauteur de 50-60 mètres. Il y a deux évents, un expulse de l'eau, des roches et de la boue et l'autre est en train de produire une haute colonne de vapeur et de gaz. Jusqu'à présent, l'éruption a eu peu d'effets à l'extérieur du lac de cratère (des chutes de cendres mineures uniquement pendant les trois premiers jours de l'éruption). Des mesures sismiques effectuées pendant 5 jours ont  permis de montrer que l'activité sismique (essentiellement caractérisée par une "tremor volcanique") est de niveau modéré. Le volume de SO2 dégagé par les évents actifs du volcan Manaro est également modéré (± 2000 t/j). Les volcanologues néo-zélandais, ayant élaboré ce rapport d'informations, précisent que l'éruption ne fait pas partie de la classe des grandes éruptions. C'est une éruption d'amplitude modérée et jusqu'ici exclusivement intracratérique, n'affectant donc pas les régions extérieures au cratère sommital. L'absence de soulèvement du sol, de fissuration près du lac et de variation du niveau du lac Vui (Voui) suggèrent qu'il n'existe pas un volume important de magma près de la surface....Lire l'intégralité du rapport (en anglais).

Charlie Douglas, Morris Harrison (DGMWR); Brad Scott Steven Sherburn GNS Sciences, NZ

Photo récente du cône de cendre égueulé dans le lac Vui (Voui) -- Video (reportage TV NZ; ± 3.6 Mo; 2'20'')


Photos de l'éruption dans le lac de cratère Manaro (île d'Ambae/Aoba; Vanuatu). Ces clichés sont extraits d'une séquence vidéo diffusée au J.T. de France 2 (7/12).

Cliquez ici pour visionner la séquence vidéo wmv (20"; ± 600 Ko)

Nouvelle rassurante pour les habitants de l'île d'Ambae : "Les volcanologues français et néo-zélandais, de retour d'une mission d'urgence sur le volcan Manaro (île d'Ambae, Nord de l'archipel) qui connaît une phase d'activité intense depuis fin novembre, se veulent désormais rassurants".

6/12: la situation continue à évoluer défavorablement sur l'île d'Ambae (Vanuatu). L'activité du volcan Manaro risque bien de générer d'importants dégâts en dehors de ceux affectant les cultures suite aux pluies acides déjà tombées sur l'île depuis le 27/11. Pour en savoir plus, lire l'article de "Tahiti Presse" (voir aussi ci-dessous; 27/11)

Photos, cartes et données sur le volcan Lombenben de l'île d'Ambae (Aoba) et ses 3 lacs de cratère.


2/12: tout comme le 4 octobre dernier, le Piton de la Fournaise (île de la Réunion) est entré en éruption au même endroit (fissure dans le cratère Dolomieu). Cependant, celle-ci n'a duré que quelques heures.

http://www.clicanoo.com/article.php3?id_article=118177


1/12 : une explosion du Popocatepetl (Mexique) a rejeté dans les airs une colonne de cendre haute de 5000 mètres et a été associée à une activité sismique légère pendant 30 minutes.

Dôme niché au fond du cratère du Popocatepetl (22/11/2005) -- Photo de l'explosion du 1/12 prise par la webcam du CENAPRED


28/11: Kilauea (Hawai, USA) : la plateforme deltaïque de lave ("bench") s'est effondrée en produisant un jet de lave incandescente haut de 20 mètres. Cet évènement spectaculaire (le plus violent depuis le début de l'éruption du Pu'u O'o en 1983) a duré plusieurs heures générant des explosions qui ont expulsé à grande vitesse et dans toutes les directions des lambeaux de lave incandescente. Les photos de l'entrée des coulées en mer après l'effondrement sont visibles sur le site : http://hvo.wr.usgs.gov/kilauea/update/

Cliquez sur la photo pour lire l'article du "Washington Post"


27/11: éruption du Mont Ambae sur l'île du même nom (archipel du Vanuatu). Cinq mille personnes ont été évacuée à la suite de cette éruption qui a recouvert de cendres une grande partie de l'île. Les principaux dégâts concernent les récoltes. La cendre affecte également le système respiratoire des villageois et contamine les sources d'eau autour du volcan. La préoccupation majeure est que l'éruption provoque le vidange du lac Vui (lac de cratère acide situé dans la caldera sommitale) et, par conséquent, des inondations ou même des lahars meurtriers et dévastateurs. Les autorités d'Australie, de Nouvelle-Zélande et de France tentent de mettre sur pieds une aide dans divers secteurs, dont l'installation d'un système de surveillance volcanologique (NZ), l'organisation d'un plan d'évacuation ainsi que la mise en place des moyens logistiques associés.

Lire l'article de "Radio New Zealand International" &

Carte des risques volcaniques, des infrastructures et des zones habitées de l'île d'Aoba (cliquez sur la carte  pour la visualiser en plus haute résolution).

Fichier de localisation de ce volcan pour le visualiser en 3D dans "Google Earth"


24/11: éruption du volcan Karthala (île de la Grande Comore, Comores). L'île est recouverte d'une fine pellicule de cendres grises. La capitale, Moroni, est sous la cendre. Il semblerait qu'une puissante explosion phréato-magmatique se soit produite au sommet du volcan causant la chute d'une importante quantité de cendre sur toute l'île. Aucune coulée de lave n'a été émise par le volcan jusqu'à présent. D'après certaines informations, le lac de lave serait réapparu dans la caldera sommitale (comme en avril dernier) et, fort logiquement, l'activité phréato-magmatique initiale serait due à la vaporisation du lac d'eau douce niché jusqu'alors dans le cratère actif.

Lac de lave (avril 2005) dans le cratère Chungu Chahalé

Article de l'Express (quotidien français)

Fichier de localisation du Karthala (volcan bouclier) vu en 3D dans "Google Earth"


24/11 :éruption attendue du Galeras

Carte de risques autour du cratère du Galeras (INGEOMINAS)

voir : http://www.ingeominas.gov.co/web2004/ModuloPublicacionPortal/PublicacionPortal.asp

Photo en direction du Galeras prise de Pasto le 25/11 à 23h05 UTC

http://intranet.ingeominas.gov.co/pasto/P%E1gina_Principal

Un gigantesque volume de cendre et de gaz sulfuré s'échappe du Galeras depuis la matinée du 24 novembre. A titre préventif, la population d'une zone large de 15 km autour du cratère avait été évacuée (8 mille personnes) de sa population il y a quelques jours. Depuis l'éruption survenue dans la matinée de ce jeudi 24/11, les volcanologues colombiens pensent que le volcan a libéré une bonne partie de la pression de gaz qui régnait à l'intérieur de l'édifice. En conséquence, le niveau d'alerte vient d'être ramené au niveau 2.

Lire l'article du journal "El Colombiano"

9/11-14/11: alerte au Galeras (Colombie) - De nombreux séismes de longue période secouent la zone du volcan

Rappelons que ces séismes de longue période (dits aussi monochromatiques car leur longueur d'onde est constante au cours du temps) semblent être en relation avec la circulation de fluides pressurisés circulant à faible profondeur, ce qui témoignerait de l'imminence possible de phénomènes explosifs soudains (tels ceux qui se sont produits lors de la crise de 1992-93). Dans le cadre de chambres magmatiques situées à l'intérieur de complexes volcaniques à dôme, ces oscillations sont équivalentes à des ondes acoustiques circulant dans un système de chenaux (tuyaux) fermés à une de leur extrémité (en haut), mécanisme conduisant à un phénomène de résonance. C'est un géophysicien suisse, Bernard Chouet, qui a émis pour la première fois cette hypothèse en analysant des centaines de sismogrammes archivés après la crise volcanique du Nevado del Ruiz en Colombie (1985). Il a pu ainsi mettre en évidence que de nombreux séismes monochromatiques, dits de type-B, avaient précédé la phase d'activité paroxysmale de ce volcan. En 1996, les volcanologues mexicains du CENAPRED ont appliqué avec succès cette méthode de prévision sur le fameux Popocatepetl. Au Galeras, ces séismes de longue période ont été appelés "tornillos" (vis) eu égard à leur forme très caractéristique.

Cliquez sur l'image pour télécharger le fichier de localisation (kmz) pour ce volcan dans "Google Earth".


De nombreuses secousses sismiques sont en train de secouer le massif de l'Etna (particulièrement un secteur situé à ± 3 km à l'ouest de Zafferana Etnea). Elles sont peut-être le prélude à une nouvelle éruption du géant sicilien !

Toujours pas d'éruption en vue ....l'Etna nous fait languir après quasi 3 ans de calme presque plat (à l'exception de la phase effusive de fin 2004-début 2005)  !

Webcams (dont une télécaméra thermique installée à Nicolosi)


Sierra Negra ; 22/10 -- île Isabela (Galapagos, Equateur) - Intense activité hawaiienne

Photos spectaculaires de l'éruption du Sierra Negra et rapport (Institut Géophysique de l'Ecole Nationale Polytechnique).

Dans ce rapport, on apprend qu'un séisme a ébranlé la zone du volcan 3 heures avant le déclenchement de l'éruption et que quelques autres secousses avaient déjà frappé le secteur les jours précédant l'activité. La colonne de cendre s'est rapidement élevée à une altitude de 15 km ( < image satellite VAAC/NOAA ). Un point chaud très étendu a été observé à partir des images multispectrales (MODIS) et était toujours présent 5 jours après le début de l'éruption. Durant les premières heures, des fontaines de lave atteignant 200-300 mètres de haut ont été émises par une fracture située en bordure de la caldera à partir de laquelle 4 évents de scorie se sont formés. Des coulées très fluides se sont répandues rapidement à partir de ces quatre "spatter" cones. Le déversement de lave a été très violent et donc très spectaculaire (voir détails dans le rapport). La vitesse de pointe de la coulée de lave principale a été estimée à 20 m/s (72 km/h).

 

Un puissant panache de cendre s'échappe du volcan Sierra Negra  (photo de Greg Aranca) - Le volcan Sierra Negra est couronné par une large caldera de 10 km de diamètre. Sa dernière éruption s'est produite en 1979. A droite, photo de coulées fluides dévalant les pentes du Sierra Negra (ABC News).


Eruption du Piton de la Fournaise (île de la Réunion) ce 4 octobre à 14h30 - Activité hawaiienne dans le cratère Dolomieu

Fin de l'éruption : 17 octobre

After four months of almost continuous inflation and increased seismicity, Piton de la Fournaise started a new eruption on oct 4th at 14h26 local time. It was preceded by a 56 minutes long seismic crisis and strong summit inflation, the latter recorded by our tiltmeter and extensometer network. The eruption occured inside of Dolomieu crater at the same site as the December 2002 pit crater and the Mai-June 2003 eruption. Intensity of eruption is quite small and pahoehoe lava flow covers a small surface in the western part of Dolomieu crater. Rapport de Thomas Staudacher envoyé à "VOLCANO@asu.edu". 
 


Eruption du Santa Ana (Salvador, Amérique centrale) ce samedi 1er octobre

Image ASTER en fausses couleurs du Santa Ana (5 octobre 2005). Cliquez sur la miniature ci-dessus pour lire des informations détaillées à propos de cette image.

http://www.snet.gob.sv/Geologia/Vulcanologia/evento012005.htm (rapport relatif au démarrage de l'éruption; en espagnol) - S.N.E.T.

http://www.snet.gob.sv/Geologia/Vulcanologia/actividadrecientevsa.php (informations actualisées de l'activité)

Cliquez sur l'image pour visualiser la séismicité en temps réel (SNET).

Après 101 ans de sommeil, le volcan Santa Ana (Ilamatepec), dans l'ouest du Salvador, est entré en phase d'éruption, crachant des cendres et des débris. Une coulée de lave est également signalée (d'après des informations récentes fournies par un volcanologue salvadorien, il semble que cette coulée de lave était en réalité une coulée de boue et de débris). Les autorités salvadoriennes ont indiqué que deux fermiers de Palo Campana étaient morts dans un glissement de terrain, ensevelis sous des masses de terre et d'eau brûlante (vidange partiel/total du lac acide du cratère actif ?). Deux autres habitants sont portés disparus, et sept personnes ont été blessées par des roches incandescentes. Les autorités ont procédé à l'évacuation des milliers de personnes habitant les villages se trouvant au pied du volcan.

source: Radio Canada International

La dernière éruption du volcan, situé à une soixantaine de kilomètres à l'ouest de San Salvador, remonte à 1904.
Il est cependant devenu plus actif depuis l'été 2004.

Données du Service Territorial de la République du Salvador - Département de la Géologie

Carte des menaces volcaniques au volcan Santa Ana

Activité du volcan Santa Ana


Cliquez sur les photos (< presse salvadorienne) ci-dessus pour accéder à des informations détaillées accompagnées de photos et vidéos.

http://www.laprensagrafica.com/especiales/2005/erupcion/dato01.asp (merci à A. Bernard, ULB, pour cette information)
 

Photo réalisée le 31 août dernier montrant la roche portée à l'incandescence (900°c) par les gaz brûlants s'exhalant d'une zone située dans la paroi interne du cratère actif du Santa Ana. A noter que durant les deux mois (août & septembre) précédent l'éruption, le volcan a rejeté dans l'atmosphère entre 1000 et 1500 tonnes de SO2 par jour.

Le complexe volcanique du Santa Ana vu de l'est (Google Earth) est situé en bordure de la caldera d'effondrement Coatepeque, au centre de laquelle se trouve un lac, soulignée par une abrupte paroi à l'est de l'édifice. Le plus jeune volcan terrestre après le Paricutin (Mexique), l'Izalco (à gauche sur l'image 3D, apparu en 1770), se trouve sur le flanc sud du Santa Ana (au centre de l'image). Le sommet du Santa Ana est couronné par plusieurs cratères partiellement emboîtés les uns dans les autres. Le cratère le plus récent contenait, jusqu'au début de cette éruption, un lac d'eau moyennement acide.

Téléchargez le fichier SantaAna3D.kmz (fichier "Google Earth") en cliquant sur l'image 3D ci-dessus et visualisez le volcan Santa Ana en 3D au moyen de l'application "Google Earth"  disponible gratuitement sur le web.


Dernier évènement explosif majeur en date au Volcàn de Fuego de Colima...27 septembre

Cliquez sur le logo pour visionner les séquences animées, photos et bulletins des derniers évènements explosifs


Forte activité en Amérique centrale ...

Voir : CENAPRED; Popocatepetl (Mexique) -- INETER; Volcàn Concepcion (Nicaragua)


28 juin : reprise d'activité au volcan de Soufrière Hills (île de Montserrat, Petites Antilles)

L'évènement explosif du 28 juin a produit des coulées pyroclastiques, issues de l'effondrement d'une colonne pyroclastique, dont la plupart ont emprunté la vallée de la rivière Tar avant d'arriver en mer au delta édifié par l'accumulation de coulées pyroclastiques antérieures. Un volume plus réduit de matériaux s'est dirigé vers le sommet de Tyre'Ghaut (voir photo).

Sommet du volcan de Soufrière Hills. A gauche, la Tar Valley et au centre Whites Ghauts (photo, M.V.O.).


VOYAGES les plus récents des membres de la délégation ...

Volcans d'Indonésie (Thierry DOS & Annick) : superbes mosaïques de 4 photos relatives aux 36 volcans visités au cours de plusieurs voyages (de 1994 à  2005) dans cet archipel comptant 76 volcans considérés comme actifs.

Copyright © 2005 Thierry Dockx


Page web relative à une récente expédition au Volcan de Fuego de Colima (Etats de Jalisco & Colima, Mexique) du 10 au 20 juin.

Activité actuelle du Volcan de Fuego de Colima - 12-15-19 juin 2005. 

Copyright © 2005 Alain Melchior


Nouvelles éruptions en 2005

Premières informations relatives à une éruption < rapport d'activité volcanique hebdomadaire de l'USGS


Volcàn de FUEGO de COLIMA (Etat de Colima, Mexique)

Image satellite en temps réel (satellite GOES; résolution : 1km; I.R.) de la zone du volcan Colima

Dimanche 5 juin : Rapport 16h30 .



A 14h20 (heure locale), s'est déroulé un évènement explosif au volcan de Fuego de Colima qui a produit des coulées pyroclastiques pratiquement sur l'ensemble de l'édifice et a soulevé une colonne de cendre haute de plus de 5 km au-dessus du sommet. Le panache a été emporté vers le SE du volcan à une vitesse de 30 km/h. En tenant compte de l'amplitude relevée sur le sismogramme, cet évènement a été 1.2 fois plus important que celle du 30 mai 2005 et 3 fois plus important que celle du 17 juin 1999.


Cliquez sur le sismogramme pour visionner les autres données sismologiques en temps réel

A 3h26 du matin (heure locale) du 30 mai, l'explosion la plus importante du Fuego de Colima depuis les 20 dernières années a été enregistrée par le système de surveillance volcanologique de l'Université de Colima. Les données satellitaires montrent que le panache de cendre ayant atteint une altitude de 8500 mètres a été emporté par les vents vers le SE alors, qu'à 5400 m. d'altitude, le nuage de cendre a été emporté vers le NE. La vitesse du vent dans la partie supérieure a été estimée de 15.4 à 18 m/s et dans la partie inférieure à 12.8 m/s. 1h48 après l'explosion, la partie SE s'étendait sur 102 km à partir du volcan et la partie NE s'étirait sur 81.5 km. Les coulées pyroclastiques se sont répandues dans les vallées du volcan en direction de l'ouest.

Cliquez ici pour visionner une animation "gif" de cette puissante explosion.


Barren Island (Iles Andaman, Inde) (= île stérile en français)

Ce volcan vient de reprendre du service (le 28 mai) après 11 ans de repos. Selon les gardes-côtes indiens, une coulée de lave sombre s'est déversée d'une fissure perçant le flanc NO du cône central et n'a pas atteint la côte.


TALANG (île de Sumatra; Indonésie) -- 12 avril : voir V.S.I; voir aussi presse locale (Jakarta Post)

Ile de Sumatra et localisation du volcan Talang (alt.: 2597 m.)

Le Gunung Talang serait entré en éruption deux jours après un séisme (Ma 6.7) qui a frappé le province de Mentawai le 10 avril. Selon P. Blondé,  un panache de cendres s'est élevé jusqu'à 8000 m d'altitude, avec des retombées sur les environs. Actuellement un peu plus de 25.000 habitants ont été évacués sur un rayon de 5 kilomètres autour du volcan. Une éruption a lieu toutes les 30 minutes. Un des volcanologues locaux s'attend à une éruption importante dans les 2 jours. Un panache de cendre de 100m de haut aurait été vu au sommet du volcan après le séisme du 10 avril. Entre le 10 avril 17h27 heure locale et le 11 avril 06h01, 51 secousses tectoniques locales et 158 séismes volcaniques de type A ont été enregistrés.

Newstribune.com : autre source d'informations plus rassurantes.

Par ailleurs, on apprend aussi - par source du V.S.I. (Volcanological Survey of Indonsesia) - que le niveau d'alerte du G. Tangkuban Parahu (île de Java) est passé au niveau 3 suite à une augmentation de la sismicité (apparition d'un signal de tremor) accompagnée par une forte odeur de soufre dans la zone du parking proche du cratère Ratu. Voir aussi les données du G.V.P. sur ce volcan, haut lieu touristique de l'Ouest de l'île Java, proche de la grande ville de Bandung.

Ile de Java et localisation du Tangkuban-Parahu


STROMBOLI : l'activité des cratères sommitaux est, semble-t-il, en forte hausse ! L'accès au sommet est à nouveau interdit jusqu'à nouvel ordre (source Charles Rivière). Un séisme, long de 4 minutes et lié à une explosion majeure, a été enregistré le 9 avril à 14h41 GMT. Selon le dernier bulletin d'informations (du 13 avril) publié par l'unité de géophysique expérimentale de l'université de Florence , l'activité semble déjà être revenue à un niveau ± habituel.

ETNA -- < ± 10 mars : arrêt de l'effusion lavique dans la Valle del Bove (qui avait débuté le 10/9/2004)


10 mars : éruption violente du volcan Fuego de Colima (Mexique) avec coulée pyroclastique et chute de cendre sur la région et la ville de Colima

Informations sur le volcan Fuego-Colima (< G.V.P.)


Mont St HELENS (Etat de Washington, USA) - 8 mars à 17h30 H.L. , petite explosion


Piton de la Fournaise (île de la Réunion) : une nouvelle éruption a débuté le 17 février à 20h35


ETNA : émissions intermittentes de colonnes de cendre émises du cratère SE.

Pour plus d'informations, voir:


Au Kilauea sur la grande île d'Hawaï, les coulées entrent sur 4 fronts dans l'Océan Pacifique.


MANAM (Papouasie Nouvelle Guinée) -- Infos éruption 27/01/05 (en anglais)

L'île volcanique de Manam (modèle topo.- Z x 3 -  drapé par image Landsat 7 en couleurs réelles; < NASA--World Wind )


ANATAHAM (Archipel des Mariannes; Océan Pacifique)

Bulletin d'alerte à destination du secteur de l'aviation civile en raison de la présence d'un panache de cendre se développant vers l'altitude de croisière des avions civils.


ETNA - 8 janvier 2005

Aujourd'hui, 9/1, le cratère SE n'expulse plus de cendre. D'après les résultats des analyses pétrographiques (les produits volcaniques émis sont altérés), il semblerait que l'émission de cendre d'hier puisse s'expliquer par un effondrement partiel des parois internes du cratère SE dans le conduit magmatique. Selon les experts de l'I.N.G.V.-CT, ce phénomène s'est produit ponctuellement depuis octobre 2004

Le cône SE de l'Etna émet depuis aujourd'hui matin (8/1) un important panache composé essentiellement de cendre noire associé à un dégagement de vapeur d'eau. A partir de midi, les images des webcams suggèrent  que le panache émis par le cratère SE est composé principalement de vapeur d'eau et que la composante pyroclastique est beaucoup moins importante que ce matin.

Voir communiqués de l'I.N.G.V.-CT (8/1/05)

Voir aussi webcams (INGV-CT; EtnaTrekking)